Quels sont les symptômes, les causes et le traitement de la névrite vestibulaire ?

Névrite vestibulaire : cause, symptômes, traitement

La névrite vestibulaire est une condition médicale qui touche le système vestibulaire de l’oreille interne. Celui-ci est responsable de l’équilibre et de la coordination des mouvements du corps. Cette maladie se manifeste par une inflammation du nerf vestibulaire, ce qui provoque des symptômes très inconfortables pouvant affecter la vie quotidienne des personnes touchées. La névrite vestibulaire présente beaucoup de zones d’ombres pour bon nombre d’individus. Cependant, il est important de comprendre cette condition afin d’adopter une prise adaptée. Découvrez dans cet article les symptômes, les causes et le traitement de la névrite vestibulaire.

Qu’est-ce que la névrite vestibulaire ?

La névrite vestibulaire se présente comme une inflammation du nerf vestibulaire dont le rôle est d’assurer la transmission des informations sensorielles depuis l’oreille interne au cerveau. Une fois que ce nerf est enflammé, des signaux erronés sont transmis au cerveau, ce qui provoque des troubles de l’équilibre et le vertige. Les personnes atteintes par cette maladie observent des vertiges soudains et intenses ainsi que des nausées et des vomissements pouvant durer jusqu’à 7 jours. Elles peuvent aussi constater un nystagmus qui se traduit par un mouvement involontaire rapide des yeux dans une direction et lent au retour à leur position initiale. 

Quelles sont les causes de la névrite vestibulaire ?

Quelles sont les causes de la névrite vestibulaire ?

Les causes précises de la névrite vestibulaire ne sont pas encore clairement déterminées. Toutefois, certains facteurs sont particulièrement favorables au développement de la maladie. Au nombre des causes possibles de la névrite vestibulaire, on distingue :

  • Les infections virales : les infections virales comme le virus de l’herpès peuvent causer une inflammation du nerf vestibulaire ;
  • Les maladies auto-immunes : les affections auto-immunes comme la maladie de Ménière sont aussi capables de provoquer une névrite vestibulaire ;
  • Un traumatisme crânien : en cas de traumatisme crânien, le nerf vestibulaire peut être endommagé, ce qui peut provoquer une inflammation ;
  • Des problèmes de circulation sanguine : il est possible que des caillots ou des obstructions restreignent l’approvisionnement en sang vers le nerf vestibulaire, ce qui causer une névrite vestibulaire ;
  • Des réactions médicamenteuses : la prise de certains produits médicamenteux peut entraîner dans l’organisme une réaction inflammatoire du nerf vestibulaire. 

Quels sont les symptômes de la névrite vestibulaire ?

Quels sont les symptômes de la névrite vestibulaire ?

Les symptômes de la névrite vestibulaire ne sont pas fixes. Ils peuvent varier d’un patient à un autre. Au nombre des symptômes courants de la névrite vestibulaire, on distingue :

  • Les vertiges intenses : ils peuvent durer quelques secondes ou plusieurs minutes, ce qui entraîne une sensation de déséquilibre et de roulement de l’environnement ;
  • Les nausées et les vomissements : avec de sévères vertiges, le patient peut observer des nausées et des vomissements ;
  • La perte d’audition : durant les épisodes de névrite vestibulaire, certains patients souffrent de perte auditive temporaire ou d’une impression d’oreille bouchée.

Quel est le traitement pour la névrite vestibulaire ?

La névrite vestibulaire est capable de guérir sans un remède particulier lorsque les bonnes conditions sont présentes. Le traitement de la maladie consistera surtout à trouver des solutions pour soulager les symptômes et optimiser la récupération. 

Quel est le traitement pour la névrite vestibulaire ?

Les médicaments

Les produits médicamenteux tels que les anti-nauséeux et les anti-vertiges sont favorables pour le soulagement des symptômes de la névrite vestibulaire. Ils peuvent être prescrits par les professionnels de santé à la suite d’un diagnostic.

La rééducation vestibulaire

La rééducation vestibulaire peut faciliter le rétablissement de l’équilibre et le soulagement des symptômes sur le long terme. Elle est réalisée par un spécialiste de la santé et implique des exercices visant à travailler le système vestibulaire.

Le repos et l’adaptation

Durant les épisodes aigus de la maladie, il est préconisé de se reposer et de réduire les activités susceptibles d’aggraver les symptômes. Les aides à l’équilibre comme les béquilles ou les cannes se révèlent utiles pour assurer la stabilité durant la récupération. 

4.5/5 - (2 votes)
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Moi Neet Sevre

Cum sociis natoque penatibus magnis dis parturient montes etis nascetur ridiculus mus.
Moi Neet Sevre

Articles Récents

Catégories

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *