Quels sont les effets secondaires du rabotage de la prostate ?

Rabotage de la prostate : quels sont ses effets secondaires ?

L’adénome de la prostate est une maladie très fréquente chez les hommes. Lorsqu’il est diagnostiqué chez un patient et que les symptômes présentés sont sévères, celui-ci devra subir une intervention chirurgicale. À la suite de l’intervention, certains effets secondaires peuvent apparaître chez le malade. On présente ici les éventuels effets secondaires du rabotage de la prostate.

En quoi consiste le rabotage de la prostate ?

Le rabotage de la prostate est une intervention chirurgicale qui se fait suite au diagnostic par un médecin d’une hypertrophie bénigne, également appelée adénome de la prostate. En réalité, il s’agit d’une maladie bénigne qui touche la quasi-totalité des hommes après un âge donné et qui se manifeste par une augmentation du volume de la prostate. Les symptômes d’une telle pathologie sont entre autres :

  • Une envie fréquente d’uriner ;
  • Une apparition de gêne à l’évacuation de la vessie ;
  • Un défaut de vidange de la vessie ou une diminution du jet d’urine…

Le traitement de l’adénome prostatique peut être médical en premier lieu. Cependant, lorsque celui-ci ne semble pas apporter de satisfaction au malade, une intervention chirurgicale par voie naturelle ou par voie ouverte peut être envisagée. Celle-ci est appelée résection endoscopique ou résection trans-urétrale de la prostate. Elle est généralement effectuée par un urologue et consiste à enlever l’adénome à l’aide d’un résecteur ou d’un laser afin de rendre le canal urinaire (urètre) plus large. 

Toutefois, cette opération ne protège pas de l’apparition d’un éventuel cancer de la prostate. À la fin de l’intervention, une sonde vésicale est placée au patient afin de nettoyer en continu la vessie. En cas d’absence de traitement, le malade peut encourir certains risques tels que :

  • Une infection urinaire ;
  • La rétention aiguë d’urine ou le blocage total des urines ;
  • Une dégradation progressive des reins et de la vessie ;
  • Des saignements urinaires…

L’incontinence urinaire suite au rabotage de la prostate

Le premier effet secondaire qui peut survenir suite au rabotage de la prostate est l’incontinence urinaire. Elle apparaît généralement dans les premières semaines qui suivent l’intervention chirurgicale et ne dure que quelque temps. L’incontinence urinaire est causée par une modification temporaire du fonctionnement habituel du muscle de la vessie et du sphincter. 

Pour l’atténuer, il est important d’effectuer une rééducation urinaire juste avant et/ou après l’intervention. Toutefois, il faut savoir qu’elle s’améliore rapidement et ne dure pas plus d’un an. S’il arrivait qu’elle prenne plus de temps que prévu, un traitement proprement dit doit alors être envisagé.

L’incontinence urinaire suite au rabotage de la prostate

Les troubles de l’érection

Après l’intervention, il est possible que le malade souffre de troubles de l’érection. Toutefois, cela dépend de la qualité des érections qu’il avait avant l’opération ainsi que d’une possible lésion des bandelettes neurovasculaires au cours de l’intervention. Le malade peut également souffrir d’une éjaculation rétrograde

Cela se manifeste notamment par l’absence d’émission de sperme au moment de l’orgasme. Celle-ci est secondaire à l’ouverture du col de la vessie, causée notamment par la résection de l’adénome. Après constat de ces effets, contactez un médecin urologue ou votre médecin traitant.

Prendre soin de sa prostate avec Prosta Renov

Vous pouvez aider votre prostate à garder sa bonne santé en le renforçant avec du Prosta Renov. Ce complément alimentaire conçu par l’institut ActiScience préserve votre santé et vous met à l’abri de l’hypertrophie de la prostate. Le produit est composé avec des ingrédients naturels 100% bios. Vous n’avez donc pas à craindre les effets secondaires de composés chimiques ou génétiquement modifiés. Il est cependant nécessaire de suivre une posologie rigoureuse. Demandez conseil auprès de votre médecin.

 

 

4.5/5 - (2 votes)
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *